04
Mai 05

Novell a plus que jamais foi en Linux

04 mai 2005 | Non classé

Lors de sa derniêre conférence des utilisateurs, le fabricant y est allé d’un chapelet d’annonces gravitant toutes autour des logiciels libres et de l’environnement Linux.

ImageNovell a profité de la tenue de sa derniêre conférence des utilisateurs, appelée BrainShare 2005, qui a eu lieu à  Salt Lake City fin mars, pour dévoiler ses plus récentes initiatives qui gravitent toutes, sans exception, autour de la plate-forme Linux. Le fabricant, qui réitêre par cette occasion sa confiance dans l’environnement mis au point initialement par Linus Torvalds, espêre que ses annonces de produits et de programmes pour ses partenaires en favorisent l’adoption par les entreprises et les organisations publiques.

Plus de 6 000 personnes ont convergé à  Salt Lake City, au Utah, pour venir entendre ce que les dirigeants de Novell, ses clients et les analystes avaient à  dire sur Linux et les logiciels libres.

Les nouveaux produits annoncés par Novell aspirent à  hausser la sécurité et les capacités d’intégration des réseaux et à  favoriser la mise sur pied de services Web évolués ayant recours à  une approche fondée sur l’identité de l’utilisateur.

En téte des nouveaux produits dévoilés par Novell figure un ensemble de productivité complet conçu spécifiquement pour les PME, appelée Linux Small Business Suite 9. Il s’agit, aux dires du fabricant, du premier ensemble logiciel du genre. Disponible mondialement depuis le 31 mars, cet ensemble comprend un logiciel serveur, un logiciel client, des outils de collaboration, des outils des gestion et des utilitaires de sécurité, à  un prix abordable (576 $ par groupe de 5 nouveaux utilisateurs; 305 $ pour ceux qui utilisent déjà  des produits Novell).

Image Le deuxiême produit annoncé est ZENworks 7 Suite, un ensemble intégré de gestion de systêmes. Il s’agit du premier outil permettant de gérer des clients Windows à  partir d’un serveur Linux de SUSE et d’automatiser le cycle de vie complet des systêmes Linux, aux dires de Novell qui destine son produit aux organisations disposant d’environnements hétérogênes. La disponibilité de l’ensemble logiciel est prévue pour le deuxiême trimestre de 2005.

Le fabricant a aussi annoncé qu’il allait ajouter Linux à  la gamme d’environnements supportés par la prochaine version de son collecticiel GroupWise, qui sera dévoilé plus tard cet été, en plus d’enrichir ses fonctionnalités. Ainsi, le collecticiel, dont le nom de code est « Sequoia », inclura le serveur Linux Enterprise Server de SUSE, sans frais additionnels.

Novell a aussi fait savoir qu’elle allait fournir du code source et des informaticiens au fournisseur d’outils de développement d’applications JBoss, en appui au projet de développement d’intergiciels en code source ouvert JBoss Enterprise Middleware System, étendant ainsi la portée de l’entente de partenariat qui lie les deux firmes. Ce projet vise à  réduire le coût, la complexité et le délai requis pour développer des applications fondées sur les services et la reconnaissance de l’identité de l’utilisateur. La contribution de Novell se fera plus spécifiquement au niveau de l’élaboration des orientations et de la conception de l’architecture du projet, incluant le portail JBoss.

Programmes pour partenaires

Les deux nouveaux programmes annoncés par Novell à  BrainShare 2005 visent à  étendre son réseau de partenaires au niveau de ce que le fabricant appelle son écosystême global de partenaires. Le premier programme, appelé Market Start, ouvre son réseau global de partenaires et de revendeurs aux fournisseurs indépendants de logiciels libres qui peuvent désormais y adhérer.

L’adhésion au réseau de revente de Novell permet aux fournisseurs indépendants de logiciels libres de profiter de l’infrastructure globale de distribution et de soutien du fabricant et ainsi accroître leur pénétration sur le marché. Les clients, quant à  eux, pourront choisir parmi un éventail plus diversifié de solutions d’affaires supportées par Novell. On accêde à  www.novell.com/linux/marketstart pour plus d’information.

Validated Configuration Program, le deuxiême programme annoncé par Novell, définit les spécifications techniques des environnements de centre de données intégrants de multiples applications et plates-formes Linux et certifie la conformité des applications à  l’endroit de ces spécifications. L’objectif du programme est de réduire le risque pour le client et de faciliter le déploiement de solutions Linux dans des environnements de centre de données complexes.

Les spécifications techniques seront établies par Novell en partenariat avec ses partenaires, aprês avoir testé et validé de multiples configurations répondant aux besoins des entreprises au chapitre de la sécurité et de la gestion des systêmes, entre autres. Le fabricant est convaincu que cela incitera les entreprises à  migrer dans l’univers Linux.

Les configurations qui seront ainsi créées incluront tous les détails informatiques et d’affaires requis pour modéliser et accélérer le déploiement de solutions fondées sur Linux. Les aspects qui seront pris en considération par ces configurations sont la sécurité, la disponibilité accrue, la capacité de rendre virtuels les processus et les opérations, la gestion et la surveillance des ressources et l’hébergement des applications.

Novell compte aussi fournir à  ses partenaires et fournisseurs indépendants de solutions matérielles et logicielles, deux plates-formes intégrées, modulaires et complêtes, baptisées Application Services Foundation (ASF) et Identity Services Foundation (ISF), permettant de sécuriser et de gérer tous les aspects de l’entreprise. Chaque architecture comprendra des ensembles de développement de logiciels modulaires et des services d’applications et de sécurité pour les environnements libres.

Finalement, et toujours dans la perspective de stimuler le développement de solutions fondées sur Linux, Novell a mis sur pied un centre d’innovation en logiciels libres, appelé Novell Open Source Technology Center, à  méme ses installations de Provo, au Utah. D’une superficie initiale de 25 000 pieds carrés, le centre servira à  promouvoir la conception et le développement de logiciels libres. Les jeunes entreprises de logiciels libres pourront utiliser les ressources technologiques, humaines et financiêres que Novell met à  leur disposition dans le centre. Pour plus d’information sur le centre, on visite le site www.novell.com/offices/opensourcecenter.html.

Patience requise

Malgré toute sa bonne volonté, Novell devra s’armer de patience avant de voir la plate-forme Linux étre adoptée par une majorité d’entreprises, spécialement parmi celles de calibre moyen, et déloger l’environnement de Microsoft qui continue de trà´ner en roi et maître, selon une récente étude de la firme de recherche ontarienne Info-Tech Research Group. Cette derniêre estime que c’est seulement 27 % des entreprises de calibre moyen qui utilisent actuellement Linux de par le monde.

En outre, 48 % des 1 400 entreprises américaines, canadiennes, britanniques et autres interrogées par la firme de recherche avouent ne pas étre du tout intéressées par Linux, alors que 10 % prévoient l’évaluer au cours des trois prochaines années, dont seulement une portion l’adopteront éventuellement. En revanche, les grandes entreprises sont davantage favorables au phénomêne des logiciels libres que les plus petites.

« Linux a généré au départ un véritable engouement sur le marché, mais l’intérét s’est substantiellement tari depuis, soutient Frank Koelsch, vice-président exécutif d’Info-Tech Research Group. Les compagnies ont passé le stade de l’excitation et adoptent maintenant une approche beaucoup plus prudente à  l’endroit de Linux. »

Les auteurs de l’étude citent les coûts de support de l’environnement, qui ne sont pas négligeables et impliquent la mise sur pied de compétences techniques spécifiques pour cette plate-forme, pour expliquer le refroidissement des entreprises à  l’endroit de Linux. En conséquence, la firme recommande aux entreprises, à  moins qu’elles aient un avantage commercial particulier à  tirer de Linux, de s’en ternir aux solutions de Microsoft, méme si elles ne sont pas parfaites.


Les commentaires sont fermés.